precocite

Coupe du Monde 1930 : la précocité de Juan José Tramutola

argentine-2-entraineurs.png

Co-entraîneur avec Francisco Olazar (debout à gauche) de la sélection argentine, c'est d'ailleurs ce nom qui figure sur les rapports officiels de la FIFA, Tramutola (debout à droite) détient le titre du technicien le plus jeune ayant officié en phase finale de World Cup. Il avait un peu plus de 27 ans au coup d'envoi du tournoi.


Coupe du Monde 1966 : un jeunot dans l'équipe brésilienne

bresil.png

Le jeune Edu, né le 6 août 1949, retenu Vicente Feola dans le groupe des 22 n'avait que 16 ans et 11 mois au coup d'envoi de la compétition. Même s'il ne joua aucun match, il détient le record du plus jeune joueur appelé par le Brésil en phase finale de Coupe du Monde.


Eliminatoires 2018 : Christian Pulisic bat un record de précocité

christian-pulisic-record.png

Rentré en jeu contre Saint-Vincent-et-les-Grenadines à la 67' minute, Christian Pulisic (18 ans le 18 septembre prochain) est devenu le plus jeune international américain à disputer un match qualificatif de World Cup. Pour fêter dignement ce record, le joueur s'est signalé en réalisant un doublé.


Coupe du Monde 1982 : la précocité de Norman Whiteside

norman-whiteside-yougoslavie.png

L'irlandais - du nord - est le plus jeune joueur à avoir disputé un match de phase finale. Il fût titularisé contre la Yougoslavie à 17 ans et 41 jours.